05222024Headline:

LE MUR DES BONNES INTENTIONS… JUGERA-T-ON CES MAÇONS DEPUIS L’ENFER ?

LE MUR DES BONNES INTENTIONS…
JUGERA-T-ON CES MAÇONS DEPUIS L’ENFER ?
Si l’enfer est pavé de bonnes intentions… l’inverse peut-elle être vraie ?
Pourrait-on envisager le Paradis comme pavé de mauvaises intentions ?

Finalement, peut-être faudrait-il que cette inverse soit vraisemblable… Parce qu’à l’allure où vont les choses sur cette terre de douleurs, les bonnes intentions, on ne les retrouvera plus qu’en enfer, campant en pavés foulés au pied par le misérable bouc…. et les mauvaises intentions s’amoncèleraient sur le chemin de Dieu, qu’il foulera Lui-même au pied parce qu’il ne peut être miséricordieux tout le temps ni partout.

S’il fallait construire une maison avec les intentions humaines tenant lieu de parpaings, cette maison à elle seule serait à l’image de la ville de Capharnaüm. Du coup, je comprends pourquoi Le seul qui a crée et les maçons et leurs parpaings est le seul juge des ouvrages des hommes, aucun Capharnaüm ne peut résister à sa divine compréhension, Il est bien omniscient.

Dieu, Le Grand Architecte, Juge Suprême des maçons, juge aussi les ouvrages de ceux qui ne croient pas en lui, normal, Il est omnipotent, si les athées ne croient pas en Lui, Lui il les aime parce qu’Il les a crées, et parce que… même les maçons athées façonnent le paysage de la terre, avec des murs que les croyants leur envieraient.

Nous voilà donc, croyants et athées, tous pris au piège de la maçonnerie.
Tous, soit élevant des murs, soit pavant l’enfer ou le Paradis de nos intentions, bonnes et mauvaises, enfin, badigeonnant le tout de mauvaise ou bonne foi.

Béatrice AMMERA MENDO, qui se demande au pied de quel mur elle sera jugée, elle qui n’aime que fabriquer parpaings et pavés pour les autres… De toutes les façons, qu’on soit en enfer ou au Paradis, tout pavé qu’on se prend dans la gueule, fait très mal…
P.S: ceci est bien un parpaing littéraire que certains prendront certainement pour un pavé. Chacun construit ce qu’il veut, comme il veut, comme il peut.

 

Béatrice AMMERA MENDOBéatrice AMMERA MENDO

What Next?

Recent Articles

One Response to "LE MUR DES BONNES INTENTIONS… JUGERA-T-ON CES MAÇONS DEPUIS L’ENFER ?"

  1. isangeleidabato dit :

    c’est stimulant de lire l’auteur qui parle avec finesse des athées et ceux qui ne le sont pas .
    L’auteur semble adopter une posture agnostique mais tel un ressort qui reprend sa position initiale:le paradigme dans lequel on juge,le dualisme judeo-chretien
    ma proposition est d’envisager emprunter la porte invisible qui se trouve entre ce dualisme
    cette porte ce trouve dans le coeur de chacun et là disent les sages, point de jugement mais du silence..

Leave a Reply

You must be Logged in to post comment.