05222024Headline:

HSBC : Mali

Ce qui n’est pas le cas au Mali. A Bamako, tout le gotha politico-économique connaît « Tony ». Le pouvoir et la fortune d’Antoine Azar, 72 ans, attisent les convoitises. Mais cet homme d’affaires d’origine libanaise est indéboulonnable, quel que soit le pouvoir en place. Les Maliens qui en ont les moyens font leurs courses dans ses supermarchés, dansent dans sa discothèque, se distraient dans son bowling et autres établissements du quartier de l’Hippodrome où il règne sur le business. Dans son entrepôt ultra-sécurisé, des défenses d’éléphants et un aquarium démesuré ornent le vaste bureau de cet ancien phalangiste libanais (chrétien) devenu un parrain de l’importation de produits manufacturés au Mali. Ce qui n’a pas manqué d’irriter les fonctionnaires du FMI qui pensaient entre autres à « Tony » lorsqu’ils ont conditionné le retour des aides au Mali, suspendues en juin 2014, au paiement des impôts de certains hommes d’affaires. Chez HSBC, « Tony » est de loin le plus riche des 99 Maliens détenteurs de compte, avec 35,3 millions de dollars en 2007. Le Monde Afrique reviendra plus en détail sur son cas.

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

You must be Logged in to post comment.