fbpx

Pyramide de Ponzi : le butin faramineux que continuent d’amasser les escrocs !

Pyramide de Ponzi : le butin faramineux que continuent d’amasser les escrocs !

L’arnaque à la pyramide de Ponzi, popularisée ces dernières années par l’affaire Madoff, fait encore couler beaucoup d’encre. Rien qu’en mai, de nombreuses escroqueries d’ampleur ont été percées à jour, pour des fraudes parfois colossales.


Presque dix ans après l’inculpation par le FBI de Bernard Madoff pour sa fraude géante à plus de 50 milliards de dollars, les pyramides de Ponzi – du nom du célèbre escroc italien Charles Ponzi – continuent à faire des vagues… Rien qu’en mai, 15 nouvelles escroqueries de ce type (qui consiste pour les fraudeurs à rémunérer les investisseurs de la première heure avec les fonds des souscripteurs plus récents) ont été rapportées au niveau mondial, relève l’avocate américaine Kathy Bazoian Phelps dans le blog The Ponzi Scheme. 5 escrocs – âgés en moyenne de 55 ans – ont été condamnés ou ont plaidé coupable, avec plus de 26 années d’incarcération à la clé en cumul, précise cette experte en affaires liées aux pyramides de Ponzi et aux faillites. Voici un tour d’horizon des principales chaînes de Ponzi rapportées le mois dernier.

Au Mississippi, Arthur Lamar Adams a plaidé coupable dans une affaire d’escroquerie sur des droits de coupe (de bois), fantômes pour la plupart. Ce dernier avait fait miroiter des rendements annuels de 12 à 13% à plus de 250 investisseurs américains, qui avaient misé au total 100 millions de dollars. Au Tennessee, Jeffrey Lynn Gentry a été condamné à trois de prison pour une pyramide de Ponzi de 43 millions de dollars, à l’origine de 10,4 millions de dollars de pertes (en cumul) pour de malheureux investisseurs, à qui l’escroc avait promis des rendements de 6 à 10% sur des équipements agricoles destinés à de soi-disants contrats gouvernementaux. En Floride, Barry et Fern Kornfeld sont dans le collimateur des régulateurs, qui les ont accusés d’avoir vendu à des investisseurs pour 40 millions de dollars de titres non immatriculés par la SEC, le gendarme boursier de l’oncle Sam.

En dehors des Etats-Unis, les pyramides de Ponzi sont aussi légion… Au Canada, Arnold Breitkreuz et Susan Way ont été accusés dans le cadre d’une affaire frauduleuse de crédits hypothécaires estimée à 27 millions de dollars. En Chine, deux suspects ont été incarcérés dans le cadre d’une fraude de 300 millions de yuans (47 millions de dollars) ayant fait 8.000 victimes – dont 80 à 90% de retraités -, à qui les escrocs avaient promis des gains annuels de 8 à 12% sur des produits financiers. En Corée du Sud, deux individus ont été arrêtés dans le cadre d’une fraude de 30 millions de dollars portant sur des cryptomonnaies. Ce schéma de Ponzi, bâti via la société Upbit, a fait 3.787 victimes, à qui les escrocs avaient promis des gains quotidiens de 4.000 dollars (!), voire le double s’ils recrutaient de nouveaux souscripteurs…

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion