POURQUOI M. MACRON S’ÉRIGE-T-IL EN PRÉSIDENT OU ROI DE L’AFRIQUE ?

POURQUOI M. MACRON S’ÉRIGE-T-IL EN PRÉSIDENT OU ROI DE L’AFRIQUE ?
Le 1er mai 2020 dernier, M. MACRON, qui jusqu’à notre connaissance, est le président de la République française, disait ceux-ci dans un discours télévisé : <<(…) Plusieurs autres sujets et initiatives ont été poussés sur l’Afrique où la volonté de tous les partenariats européens est d’avancer ensemble. Nous avons, vous le savez, lancé une initiative à l’issue du dernier G20. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec l’union africaine, plusieurs chefs d’État et de gouvernement. Nous avons signé avec plusieurs dirigeants africains et européens une initiative en quatre axes pour l’Afrique.
                   Et celle-ci soutenue fortement par l’union européenne. Nous avons une volonté de commune d’avancer sur les diagnostics, les traitements et vaccins. Et sur ce sujet, nous avons là aussi engagés depuis plusieurs semaines un travail en profondeur avec l’OMS, plusieurs fonds thématiques des grandes organisations et fondations publiques et privées. Et nous aurons l’occasion demain, en début d’après midi, avec l’OMS de lancer cette initiative qui elle aussi s’inscrit dans une cohérence européenne. Puis qu’après le lancement de demain, nous aurons le 4 mai prochain la conférence de financement de cette initiative qui sera conduite avec la présidente commission européenne Ursula Von DER LEYEN.(…)>>
                                           Après avoir écouté cette partie de la vidéo plusieurs questions m’ont taraudé l’esprit.
Primo, comment une affaire concernant l’Africain, les Africains ne sont même pas interrogés, même associés au départ ?
Secundo, il eut plusieurs traitements découverts par les Africains, l’Apivirine du Dr. Valentin AGON, celui du professeur congolais (RDC) BALAKA EKWALANGA, et plus récemment celui des chercheurs malgaches, présenté par président de ce pays Andry RAJOELINA, portant le nom de COVID- ORGANICS. Tous ces remèdes sont à base de plantes médicinales africaines. En aucun moment dans le discours de M. Macron, il n’est fait mention d’un de ces remèdes et traitements. Il parle de vaccins en complicité avec l’OMS. Or cette organisation (OMS) rejette et refuse le COVID ORGANICS.
Enfin, pourquoi cet acharnement sur l’Afrique en ce qui concerne cette pandémie ? Rappelons que le 1er mai 2020, selon RFI, il y avait 3.365.249 personnes inféctées dont 237.721 décès dans le monde. Or selon RFI, le même jour, en Afrique (54 pays), on dénombrait 39.018 contaminés dont 1.640 décès. Ce qui revient en moyenne à 723 contaminés et 30 morts par pays depuis l’avènement du coronavirus. Il y a en Afrique, 1,3% de personnes contaminée et 0,69% de décès.
Par contre, en France, chez M. MACRON, on notait ce même 1er mai, selon la Direction générale de la santé, 130.185 personnes contaminés et 15.369 décès dont 40 décès en Outre-mer (17 en Guadeloupe, 14 en Martinique, 8 à Mayotte et 1 en Guyane). Par au monde, on compte 3,7% de contaminés et 6,47% de morts en France. Qu’est-ce qui fait courir M. MACRON et tous les lobbies et fondations de vaccinations forcées en Afrique ?
De plus, comment comprendre cette logique de M. MACRON de soit disant « aide »  » et plans pour l’Afrique ? Quand on sait que la France a une dette de 2 415 milliards d’euros alors que celle des 54 États africains est (une dette de) de 333,93 milliards d’euros, soit en environ 7 milliards d’euros par pays africain. Et pourtant la France politique affirme toujours qu’elle veut nous « aider »
Que cache cet acharnement et l’aboiement des KOUGLIZIA (oiseaux de malheur de l’Afrique) qui persistent depuis le début qu’il y aura des hécatombes. Leurs prédictions s’étaient faites pour les mois d’avril et début mai. Rien. Ils reviennent de nouveau en parlant juin et juillet prochains.
Pendant que, depuis le 4 mai 2020, les Européens déconfirent, notamment la France malgré 131. 863 cas confirmés (sur un total mondial de 3.582.469), soit toujours 3,7% et 25.201 décès (sur 251.365 morts mondiaux), soit 10%, l’Afrique n’a pas ce droit. Et pourtant ce 4 mai 2020, on dénombrait 43.912 cas confirmés (soit 1,23%) et 1.766 décès (soit 0,70%).
En conclusion, le Moraf constate que les données(vérifiables par tout le monde) n’indique aucune urgence en Afrique. Mieux, plusieurs remèdes ont été trouvé par des Africains et qui peuvent sauver et les Africains et le monde entier face à cette pandémie. C’est pourquoi le Moraf met en garde tout dirigeant africain qui s’associerait à ce plan macabre d’endettement et de vaccination, orchestré de l’extérieur et conduit par M. MACRON. Nous voulons rappeler à M. MACRON, s’il l’ oublié, qu’il fut élu par les Français et pour les français.
Nous demandons à l’union africaine de jouer son rôle de locomotive en créant immédiatement un cadre de rencontre des chercheurs africains (scientifiques et tradipraticiens) afin de fédérer toutes les recherches et tous les traitements. L’heure est venue d’avoir notre propre paradigme et trouver des solutions endogènes. Car L’HISTOIRE est le tribunal des peuples.
Tapé GROUBERA président du Mouvement pour la Renaissance de l’Afrique (Moraf)
Fait, le 5 mai 2020

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion