ILS DOIVENT TOUS QUITTER LES TERRES SAWA !   Par Nicolas-Alexandre Nyakè

ILS DOIVENT TOUS QUITTER LES TERRES SAWA !   Par  Nicolas-Alexandre Nyakè
Mboutou Benjamin, Essogo raymond , jean-claude robert Foe ils doivent s’en aller, Ces funestes individus  doivent lever l’ancre, quitter le Sawaland !
Peuple Sawa votre bourreau Benjamin Mboutou a été solennellement reconduit aux affaires sur vos terres alors que son départ était une exigence de tous après la scandaleuse et cauchemardesque journée du 14 Mai 2022 : ceci était une évidence non négociable mais le grand manitou sous hautes instructions l’a maintenu sans aucun respect des Sawa pour la poursuite de ses basses besognes .
C’est dire à quel point ces incompétents sortis de nulle part, au gré d’un décret se prennent pour ce qu’ils ne valent pas. La République reprendra ses droits et appliquera le DROIT car le peuple est souverain. Un personnage sans aucune moralité, dépositaire auto-proclamé des terres Sawa, propriétaire de milliers d’hectares, de nombreux documents attestent son implication et celle de toute sa famille dans la prédation foncière du Sawaland ( son épouse qui prie à longueur de journées dans la Salle du Royaume à BONADIBONG devrait le conseiller, lui lire des passages bibliques appropriés pour leur salut !!!).
Un documents parmi tant d’autres que nous possedons sur la famille mboutou / NDI ZAMBO MBOUTOU DAMARIS LAUREL TF39959/W
Mboutou Benjamin s’est permis de souiller la terre d’un héros national, d’une icône universelle en l’occurrence Rudolf Duala Manga Bell, et de son ami compagnon de lutte Ngosso Din qui ont sacrifié leur vie pour ce pays, pour ce Kamerun.
Le cordon ombilical de tout un pays ainsi jeté aux orties comme une vulgaire marchandise. Mais Bon Dieu, si ce n’est pas de la provocation c’est une méconnaissance totale de l’Histoire de ce pays, de cette terre mythique, une terre dont les ancêtres ont béni les entrailles.
 Sawa Duala, Sawa Sawa, votre engagement est essentiel pour exiger le départ de ce genre d’administrateurs sans foi, ni loi. Il ne saurait vous être imposé par quiconque, sur une supposée haute instruction du président de la République.
Il n’est nullement question d’attendre l’aide divine mais de répondre énergiquement à tous ceux qui nous malmènent, et nous traitent avec mépris. Un programme d’actions directes est de créer une situation qui débouchera inexorablement sur le départ de cet énergumène en quête d’enrichissement dans le Sawaland.
La peur doit changer de camp, le peuple est un gage de succès lorsqu’il est solidaire, résolu à éradiquer cette gangrène administrative qui mine notre quotidien . Le moment est venu de tordre le cou à toutes ces brebis galeuses !
EXIGEONS vigoureusement le départ de ce préfet corrompu, indigne de bénéficier de l’hospitalité Sawa !
Que le NGONDO organe de concertation, garant des traditions Sawa prenne urgemment attache avec l’administration, en transmettant à qui de droit le message de son peuple, afin d’éviter des conflits avec risques de retombées sociétales  néfastes .
Le peuple Sawa ne reconnaît ni la légitimité, ni la légalité de cet administrateur fantoche.
  Nicolas-Alexandre Nyakè

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion