DE QUI SE MOQUE M.BLAISE COMPAORÉ ? Par Tapé GROUBERA

DE QUI SE MOQUE M.BLAISE COMPAORÉ ?      Par Tapé GROUBERA

 

 

INTRODUCTION

Ce mardi 26 juillet 2022, une délégation du gouvernement ivoirien était reçue, à Ouagadougou par le président de la transition burkinabè, le Lieutenant-colonel Damiba. Cette délégation ivoirienne était porteuse d’une lettre de M. Blaise Compaoré, dans laquelle ce dernier dit présenter ses excuses au Peuple burkinabé, à la famille du PANAFRICAIN, le président Isidore Thomas SANKARA[1]. M.comparé  » souhaite que les Burkinabés aillent de l´avant, en mettant en avant « l´union sacrée, la tolérance, mais surtout le pardon pour que prévale l´intérêt supérieur du Burkina Faso « .
Nous (MORAF), pensons que M. Blaise Comparé se moque à la fois des Burkinabés, de la famille SANKARA et des PANAFRICAINS et démocrates. Voici nos raisons.

1. LES MANQUEMENTS DE FORME DE SA LETTRE

En lisant le premier paragraphe, nous nous rendons compte que la lettre fut écrite avant le 8 juillet 2022. Lisons ensemble ce paragraphe :  » Répondant à l´invitation de S.E.M.Paul-Henri Sandaogo DAMIBA,Président du Faso pour concertation sur la situation très difficile et délicate que connaît notre pays, ma présence parmi vous est plus qu’une joie,c’est un immense soulagement. « .
Nous rappelons que l´invitation dont il est fait cas ici, c´était la rencontre du 8 juillet 2022.
Pourquoi, M.Blaise Comparé n´a-t-il pas lu lui-même cette lettre au cours de cette rencontre, ce 8 juillet 2022?
Deuxième manquement, pour c´est deux semaines après, que les Burkinabés prennent connaissance de ses excuses ? Et de surcroît pourquoi c´est une délégation ivoirienne qui porte son courrier ? D´autant plus que lorsque le vaillant PEUPLE Burkinabé l´à chassé, le 31 octobre 2014, le président français d´alors, M.François Hollande avait mis un hélicoptère français à sa disposition afin de transporter sa famille et ses proches collaborateurs en Côte d’Ivoire ? Pourquoi ces collaborateurs n´ont pas apporté ce courrier?
Celui qui a envoyé le courrier est-il, réellement, M. Blaise Comparé, l´ancien président du Burkina Faso comme il l´à indiqué dans le courrier ? Ou c´est l´ivoirien Blaise Compaoré (il devenu citoyen ivoirien le 27 novembre 2014, après seulement deux semaines)?

2.              M.COMPAORÉ, SI VOUS N´AVEZ RIEN FAIT POURQUOI DEMANDEZ-VOUS PARDON ?

À lire le courrier de M.Blaise Comparé, l´on constate qu’il y a un mélange de genres. Dans le paragraphe ci-dessus, M. Blaise Comparé prétend qu´il venait au Faso pour conseiller l´actuel Chef de l’état du Faso. L´on peut dire qu’il (Comparé) n´est pas demandeur, mais c´est plutôt le Burkina Faso qui est demandeur car sollicite ses services. Il semble dire que les Burkinabés ont même mal fait de le chasser, après 27 ans de pouvoir. Car selon lui, c´est après son départ du pouvoir que le pays (Burkina Faso) connaîtune grave crise jamais observée. Voyons cet extrait :  » Notre pays, le Burkina Faso, vit depuis quelques années l´une des crises les plus graves de son histoire, qui menace jusqu’à son existence même. »
M.Blaise Comparé semble indiquer que la révolution populaire du 31 octobre 2024 fut une erreur. Il va jusqu’à prétendre qu’après lui, le pays va mal voire court à sa disparition. Il est venu en tant que sauveur de la nation. C´est pourquoi il fut invité et rien d´autre. Alors pourquoi,M. Comparé n´est pas resté sur l´objectif pour lequel, il fut invité? Pourquoi donc présenta-t-il ses excuses aux Burkinabés et, de surcroît demanda qu´on lui pardonne ?

Enfin, M. Blaise Comparé donne l´impression que le président Isidore Thomas SANKARA fut tué pendant que lui était au pouvoir. Lisons ce qu’il a écrit : » Pour ma part je demande pardon au peuple burkinabé pour tous les actes que j´ai pu commettre durant mon magistère,plus particulièrement à la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël SANKARA « .

CONCLUSION
La lettre de M. Blaise Comparé tant par la forme que par le fond ewt une insulte au vaillant PEUPLE Burkinabé et à tous les PANAFRICAINS. En effet, invité le 8 juillet 2022, au Burkina Faso, il n´a pas lui-même lire sa lettre ou présenter solennellement parfon aux Burkinabés. C’est à son retour en Côte d’Ivoire qu’il fit convoyer sa lettre par une délégation ivoirienne, le mardi 26 juillet 2022. C´est un mélange de genres : sauveur du Burkina Faso et demandeur de pardon. Plus grave, celui dont il prétend être son ami, à savoir le président Isidore Thomas SANKARA, il a insulté sa mémoire. Cela n´est pas tolérable. M.Blaise Comparé doit savoir que depuis le 6 avril 2023, il fut condamné par la justice du Faso à la perpétuité. Il va exécuter cette peine. Il sera également jugé pour ses 27 années au cours desquelles plusieurs personnes dont le journaliste Norbert Zongo, furent assassins. Sans oublier les malversations financières

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion