Les villages de Tanzanie seront tous électrifiés d’ici 2021

Les villages de Tanzanie seront  tous  électrifiés  d’ici 2021

 

 

La Tanzanie atteindra un taux d’électrification en milieu rural de 100% d’ici 2021, grâce à un projet lancé par son gouvernement visant à apporter de l’électricité dans tous les villages du pays.

La Tanzanie a lancé, en 2013, un programme  d’électrification rurale visant à apporter l’électricité  à l’en- semble de ses zones rurales. La réalisa- tion de ce programme mettra à contribution aussi bien le réseau électrique national, qui sera étendu, que des solutions

off-grid, utilisant notamment le photovoltaïque. Mis en œuvre par des sociétés privées, il sera supervisé par l’Agence d’énergie rurale (REA) et permettra l’électrification de 2,5 mil- lions de ménages répartis dans 15 290 villages. Le programme inclut égale- ment la connexion de 25 000 centres sanitaires, 25 000 centres d’éducation et 150 000 entreprises.

Le  programme,  associé au  programme national d’industrialisation, contribuera à stimuler la croissance économique, à augmenter  les revenus des foyers et à améliorer la qualité de vie des populations villageoises.

« Dans notre plan d’industrialisation, nous ambitionnons que  nos villages aient accès à l’électricité pour leurs activités génératrices de revenus, telles que l’agriculture, le commerce ainsi que les petites usines de transformation.  Ce faisant, ils augmenteront  leur production, leur pouvoir  d’achat  et, par ricochet, feront reculer la pauvreté », a affirmé à ce propos Sospeter Muhongo,  le ministre tanzanien de l’Energie et des Minéraux.

Le pays envisage ainsi de devenir, d’ici à 2021,  le premier pays africain dont les zones rurales sont plus électrifiées que les villes. Il s’intéresse aussi bien aux zones rurales qui n’ont jamais été connectées au réseau électriques qu’à celles qui disposent déjà d’infrastructures électriques.

                               5900 villages déjà électrifiés

Le programme d’électrification rurale tanzanien a apporté l’électricité à environ 5900 villages, soit un taux d’achèvement  de 33% de l’en- semble du projet. La première phase a été achevée et la seconde atteint un taux d’exécution d’environ 75%.

Cependant,  d’après M.  Muhongo, certains travaux de la phase II  du programme ne seront peut-être pas achevés à temps à cause de l’insuffi- sance des ressources  financières.  En cause : la baisse des postes budgétaires nationaux pour les besoins des élec- tions générales, entres autres.

La troisième phase a quant à elle été lancée en août 2016. «  L’agence d’énergie rurale espère mettre  œuvre  la troisième phase dans les trois prochaines années, au cours desquelles nous envisageons dépenser environ  680 millions de dollars, et ce sera la dernière  phase du projet », a déclaré Medard Kalemani, sous-ministre  de  l’Energie et  des Mines.

Le pays envisage  ainsi de devenir, d’ici à 2021, le premier pays africain dont les zones rurales sont plus électrifiées que les villes.

Le coût total de l’initiative a été estimé à 7 trillions de shillings tan- zaniens (soit environ 3,2  milliards de dollars). Le pays a pu compter,pour la mobilisation de cette somme, sur l’appui de la Banque mondiale, qui y a contribué à hauteur de 209 millions de dollars. Le programme a  en  outre  connu  la  participation de  plusieurs autres  partenaires au développement. Parmi ceux-ci, la Norvège, qui a contribué à hauteur de 80 millions de dollars, la Suède (70 millions de dollars), l’Union européenne (50 millions de dollars), Le Royaume-Uni (42  millions dollars) et la Banque africaine de développement (25 millions dollars).

 

 

 

ESPOIR OLODO

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion