Au tribunal: Huit responsables de la CRTV rejoignent Amadou Vamoulké, pour un détournement présumé de 25 milliards de FCFA

Au tribunal: Huit responsables de la CRTV rejoignent Amadou Vamoulké, pour un détournement présumé de 25 milliards de FCFA

 

L’ancien DG de la CRTV a été une nouvelle fois inculpé, ainsi que certains de ses collaborateurs pour des opérations financières jugées douteuses à propos de l’acquisition des droits de retransmission des matches et de l’achat des bons de carburant.

Alors que le procès entamé contre Amadou Vamoulké, fait ses petits pas, l’ancien directeur de la Cameroon Radio and Television (CRTV) vient d’être inculpé du détournement de 25 milliards FCFA. D’après l’hebdomadaire Kalara en kiosque lundi 26 février 2018, il a été rejoint par huit responsables de la CRTV, vendredi 23 Février 2018, qui eux aussi ont été inculpés par le Tribunal Criminel Spécial (TCS) et mis sous mandat de détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui dans le cadre de cette affaire.

Le journal rapporte que le motif évoqué, est « coaction de détournement de deniers publics » avec l’ancien Directeur général de la CRTV, Amadou Vamoulké Madeouna III, en détention provisoire depuis le 29 juillet 2016 dans le même pénitencier de Kondengui à Yaoundé. Il s’agit nommément de Abate Thomas Magloire, Bela épouse Bassaliag Marie Laurence, Moudiki Mbango Catherine Désirée, Mohaman Sani, Belinga Gabriel, Kouotouo Mama, Ngantchong Mboutchemi Patrick, Passa Florence Horpa épouse Horpa. C’était   au terme de brèves auditions qui se sont déroulées au TCS vendredi dernier.

D’après le journal, les inculpés sont en effet suspectés d’indélicatesses commises à travers le processus d’achat de carburants et de crédits de communication pour les besoins de l’organisme public d’une part ; et l’acquisition des droits de retransmission de certaines compétitions sportives internationales, d’autre part. Entre autres évènements cités dans le cadre de cette affaire, les droits de retransmission de certains matchs des Lions Indomptables du Cameroun, qui ont  permis de déceler ces détournements. Si l’on s’en tient au rapport d’audit produit par des experts comptables du cabinet BBI Advisory and Audit, il est clairement démontré que l’ancien directeur général de la CRTV a procédé à du blanchiment des capitaux. Amadou Vamoulké, qui jusqu’ici nie avoir détourné les 3, milliards FCFA objet de son premier procès toujours en cours, vient-il de voir ses chances de retrouver la liberté, diminuer considérablement avec cette nouvelle affaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion