Fake news : le journaliste « assassiné par Moscou » est bien vivant

Fake news : le journaliste « assassiné par Moscou » est bien vivant

BHL et la presse occidentale une nouvelle fois ridicules

Ce 30 mai, les services de renseignement ukrainien ont annoncé avoir mis en scène la mort du journaliste russe Arkadi Babtchenko… pour démontrer l’implication de la Russie. Certains internautes sont partagés entre stupeur et humour grinçant.

                     Après avoir annoncé la mort du journaliste Arkadi Babtchenko le 29 mai, le lendemain, les autorités ukrainiennes ont présenté à la presse le même reporter, en chair et en os, et bel et bien vivant. Mais les services de renseignement ukrainiens ont tout de suite présenté une explication, assez étonnante. « Grâce à cette opération, nous avons réussi à déjouer une provocation cynique et à documenter les préparatifs de ce crime par les services spéciaux russes », a ainsi affirmé le chef des services de sécurité ukrainiens (SBU), Vassili Gritsak. Aux côtés du journaliste, il a précisé que cette « provocation » consistait à assassiner Arkadi Babtchenko.

La femme du journaliste avait en outre déclaré avoir découvert le corps inanimé de ce dernier le 29 mai dans leur appartement à Kiev. Son décès avait été officiellement annoncé comme ayant eu lieu lors de son transfert en ambulance vers l’hôpital.

Face à ce revirement invraisemblable, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) a réagi à cette manipulation médiatique et condamné pour sa part une « simulation navrante ». De fait, les médias ont relayé de bonne foi des informations officielles ukrainiennes, témoignant de la facilité avec laquelle un gouvernement, fort de sa parole officielle, peut utiliser une fausse information pour atteindre ses fins. En l’espèce, accuser la Russie.

Tombant du haut de l’armoire, de nombreux internautes ont eux aussi fait part de leur étonnement, souvent avec humour. « Elvis est vivant, et les alunissages sur la lune étaient bidons », plaisante ainsi un internaute sur Twitter, façon de dire qu’à ce compte, toutes les affirmations, même complotistes, étaient également valables.

Un utilisateur des réseaux sociaux cite le poète américain Mark Twain et observe qu’Arkadi Babtchenko a pu réaliser le rêve de l’écrivain : assister à ses propres funérailles.

« Pas la peine d’écrire des scénarios les gars, plus besoin », commente un autre, estimant que la réalité dépasse désormais la fiction.

Certains politiques ont saisi l’occasion de renvoyer certains leaders d’opinion, comme Bernard-Henri Lévy, à leurs déclarations de la veille. Thierry Mariani a ainsi ironisé sur le fait que le philosophe aurait, selon lui, dû s’abstenir de rendre hommage au reporter de guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Toute la presse occidentale s’est ridiculisée par une énorme fake news », a commenté François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine (UPR).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source : rt.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion