Deux mesures pour optimiser les politiques migratoires en Afrique

Deux mesures pour optimiser les politiques migratoires en Afrique

immigration_africaineDe nos jours, de véritables politiques migratoires en Afrique font défaut. Les pays de départ ou de destination en Afrique subissent des mouvements migratoires au lieu de les contrôler, orienter ou maîtriser en fonction des besoins réels (choix politiques). Par exemple, une mauvaise gestion des flux migratoires en provenance principalement du Burkina Faso pousse la Côte d’Ivoire, jadis « éléphant d’Afrique » présentant des « miracles économiques » (première puissance mondiale du cacao), à gérer depuis 20 ans des crises sociales liées à l’ivoirité (primauté des « ivoiriens de souche » sur les « travailleurs immigrés ») qui ne cessent de tirer les efforts de développement de ce pays d’accueil vers le bas.Aussi, en RDC, une mauvaise gestion du flux migratoire en provenance du Rwanda voisin frappé par un génocide en 1994 pose un réel problème de sécurité et de stabilité pour l’ensemble de la région des Grands Lacs. Le grand défi est donc de savoir comment orienter les politiques migratoires africaines en fonction des besoins de développement.

Lire l’article complet ici

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion