CAMEROUN / L´UNITÉ NATIONALE EST UNE FORCE par Patrick Mballa

CAMEROUN / L´UNITÉ NATIONALE EST UNE FORCE par Patrick Mballa

              LES TERRORISTES AMBAZOMBIENS EN POSSESSION DE LANCE-ROQUETTES RPG

Voilà les « pseudos civils » que certains opposants et certains activistes camerounais soutiennent. Et c’est les mêmes collabos au service de l’occident impérialiste qui viendront nous parler de génocide en zone anglophone face à un ennemi qui se drape au sein de la population. Face à une telle agression avec de telles armes de guerre, les forces de défense camerounaises n’ont d’autres choix que de riposter avec force.
Je vous dis depuis 2016, que les revendications des enseignants et des avocats d’expression anglaise n’étaient qu’un prétexte pour lancer un troisième front de déstabilisation du Cameroun au nord-ouest et au sud-ouest après Boko À Rats au nord et Seleka à l’est. Soutenons nos forces de défense.

AMBAZOMBIA-BOKO À RATS, UNE AFFAIRE DE LIEN DE SANG

Pour ses richesses minières, l´Afrique est la cible depuis quelques années des mouvements de déstabilisation orchestrés par les prédateurs occidentaux et leurs relais endogènes. Ces mouvements de déstabilisation touchent plus d´un pays africain donc le Cameroun.

                         Apres la tentative ratée de déstabilisation du Cameroun à sa frontière Est, l´option Boko À Rats avait vu le jour. Mais face à la détermination des forces de défenses du Cameroun, un nouveau mouvement de déstabilisation(celui là exogène et endogène) nommé Scnc(Southern Cameroon National Council) a vu le jour dans le nord-ouest Cameroun. Les mouvements de déstabilisation en Afrique(Mali,. Sud-Soudan, Cameroun, Nigeria, Rca, Niger etc…) se nourrissent et se servent toujours des frustrations et de injustices générées par les régimes en place qui refusent procéder à un partage équitable des richesses nationales.
C´est ainsi qu ´au Cameroun les réseaux de déstabilisation surfent sur le mécontentement généré par 50 ans d´exclusion, de marginalisation et de frustrations exercés par les différents régimes successifs( Unc, Rdpc) à la tête du Cameroun pour faire leur lit. Voilà pourquoi la majorité silencieuse des populations du sud-ouest et du nord-ouest dont les revendications légitimes et réelles, est pris aujourd´hui en otage par une bande de marchands d’illusions sécessionnistes nommée SCNC qui réclament pour leurs intérêts obscurs la scission du Cameroun.
   Les mêmes qui se drapent derrière le mouvement sécessionniste ambazombien, sont les mêmes qui drapent derrière la nébuleuse terroriste Boko À Rats dans leur projet d´accaparement des richesses du Cameroun. Il faut noter que Boko À Rats a pour base arrière l’ancienne partie nord du Cameroun(Nordthern-Cameroon) rattachée au Nigeria en 1960, et le mouvement sécessionniste ambazombien a également pour base la partie restée attachée au Cameroun: Southern-Cameroon. Leur location géographique à la frontière ouest Cameroun est la même et pour le même projet. Ces deux groupes terroristes aux mêmes objectifs coalisés avancent masqués en se servant des populations anglophones comme cache-sexe.
                         Le but étant de créer un état s´étendant du sud-ouest Cameroun jusqu´à l´extrême nord-Cameroun. Notons également que lors des événements de novembre à Bamenda, la nébuleuse Boko À Rats avait profité pour lancer une attaque massive dans le nord Cameroun, brûlant 48 maisons, tuant les populations et s´emparant du bétail.
Le gouvernement camerounais devrait prendre au sérieux ces menaces asymétriques et trouver des voies moyens pour y faire face.
J´appelle tous nos frères des régions du sud-ouest et du nord-ouest à mettre leurs passions de coté et à consulter cette carte, alors ils comprendront alors dans quel plan machiavélique ils se laissent embarquer. Ce combat n´est pas le leur. Anglophone n´est ni une identité, ni une tribu africaine.
J´invite donc nos frères de ces régions à mener leur combat légitime dans le cadre institutionnel camerounais et non sécessionniste. Car nous connaissons les forces étrangères tapis dans l´ombre qui tirent les ficelles. Le Cameroun est un bien à tous sachons le protéger.

Restons unis et vigilants….

                                                                                          Patrick Mballa

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion